16 juin 2008

A TOUS LES CADRES DU NORD

Dans nos régions défavorisées, même si certains prétendent le contraire, vous avez représenté l’espoir. On a compté sur vous pour sortir de l’arriération, on a compté sur vous pour promouvoir et défendre le Septentrion malien, pour en faire une partie intégrante d’un pays qui, même s’il est pauvre, doit reconnaître tous ses enfants et assurer un partage équitable entre tous. Seuls les aveugles ou des gens mal intentionnés peuvent affirmer aujourd’hui que l’ensemble du Nord est traité à la même enseigne que ce Mali dit utile : son sud.
Et qu’avez-vous fait pour ces régions qui vous ont vu grandir et qui ont cru en vous pour mieux les représenter ? Le bilan est plus que mitigé. Il faut d’abord plaire aux chefs et à la hiérarchie pour son petit avancement, c’est çà le souci de nombre d’entre vous… pourtant ce n’est point le souci le plus noble.
Non ! D’ailleurs, pensez-vous être aux places que vous occupez aujourd’hui sans les combats des années 90 ? Qui est à la base de votre intégration dans les différents rouages de l’Etat qui nous considère aujourd’hui comme une maladie à combattre ou de dangereux sauvages à court-circuiter ? Ce pain-là est bon pour vous, mais ceux qui mènent la lutte sont des pestiférés ou des apatrides...
QUAND cela changera-t-il ?
L’ALLIANCE réclame ce que le Pacte National n’a pas su produire. Pourquoi s’opposer à l’Accord du 4 juillet alors que ses réalisations majeures comme la route Gao-Kidal ou Kidal-Menaka et l’aérodrome de Kidal vous profiteront plus qu’aux éleveurs sans fortune qui constituent la majorité de notre population ?
Les indispensables forages, puits et dispensaires pour les populations rurales ne sont financièrement que peu de choses en comparaison.

Alors il faudrait changer de point de vue et de comportement et ne plus nier les vérités vécues par l’immense majorité rien que pour assurer sa promotion personnelle. Quand un Nordiste formule une doléance ou entreprend une action de développement, il faut au contraire le soutenir au lieu de le combattre pour plaire au chef.
Vous les cadres qui avez fait des études et connaissez les enjeux du monde actuel êtes mieux placés que quiconque pour savoir que l’intérêt collectif doit être placé au-dessus de l’intérêt individuel et cela si l’on veut survivre sans renier notre identité et nos valeurs

Source: Azawad-union 24 janvier 2007

1 commentaires:

cap's a dit…

Bonjour, je me permet d'ecrir ici pour vous dire que je vous soutines de tout coeur, vos revendications sont on ne peut plus juse, alors en attendant que je revienne au mali dans le cadre de l'association Taghreft Tinariwen je li les messages en pensat fort à toue la communoté touareg et à mes amis du mali.
plein de coutrage pour la lutte :)

Enregistrer un commentaire

 

blogger templates | Make Money Online